Equipements Electronique

par | 28-Nov 2020 | Equipement

Il n’y a pas de composition parfaite mais plutôt des compromis. Le choix dépend des préférences de chacun, du style de voyage, de la météo, des régions à traverser et de la contrainte budgétaire. Cela dit il y a des basiques auxquels nous ne pouvons pas échapper.

Lorsque nous commençons à nous intéresser au voyage à vélo, nous ne savons jamais par où commencer, surtout quand il s’agit de choisir notre équipement. Un vrai casse-tête. Nous trouvons tout et son contraire sur internet. Nous avons l'impressions de tourner en rond et nous n'arrivons pas à faire un choix au milieu des centaines voire des milliers d'articles et de produits qui existent.

Parfois nous n'osons pas poser nos questions en pensant que la réponse est évidente. C’est toujours compliqué quand nous débutons et il nous faut un certain temps d'apprentissage. Je suis passé par là et ce n’était vraiment pas une partie de plaisir. Aujourd'hui j'ai acquis certaines connaissances que je souhaite partager.

Dans cette série de 7 articles, j'ai décidé de vous présenter l'intégralité de mon équipement et comment je le structure. Certaines familles et certains produits ne sont pas obligatoires, mais c'est ce que j'embarque avec moi en général pour mes voyages et plus particulièrement pour le prochain (Paris - Sidney).

Pour commencer, voici la liste des huit grandes familles. Vous pouvez découvrir les articles relatifs à chacune des familles en suivant les liens.

  1. Vélo et sacoches
  2. Camping
  3. Vêtements
  4. Equipement photo et vidéo
  5. Equipement électronique
  6. Outillage
  7. Hygiène
  8. Santé

Avec la démultiplication de tous les produits high-tech et tout le confort que ça apporte, ces équipements ont toute leur place dans les sacoches d’un cyclo-voyageur. Je vais évoquer tout ce que j’emporte comme appareils électroniques, à part les équipements photo et vidéo qui ont eu un article dédié. Cette famille n’est clairement pas obligatoire, un téléphone et une batterie externe sont suffisants.

Voici ma liste d’équipements :

J’essaie de me faire plaisir sans trop m’encombrer. Je ne suis absolument pas dans la logique de l’ultra-léger.

Je tiens à signaler que les choix des produits et la composition de mon équipement  sont subjectifs et découlent de ma propre expérience, mes préférences et que je ne reçois aucune rémunération de la part des marques.

Écouteurs – Enceinte Bluetooth

Grand amateur de musique, je ne peux pas concevoir une journée sans. Que ce soit sous la tente le soir ou bien sur la route en pédalant, c’est plus que nécessaire à mes yeux. Il ne faut pas oublier que je serai seul parfois sur des semaines, la musique m’aidera à affronter la solitude. J’ai opté pour des équipements sans fil, il faut donc les charger, mais ils tiennent vraiment bien. (Je charge mes écouteurs une fois tous les trois jours avec une utilisation intensive)

GPS GARMIN Edge 830 

Encore une fois, merci les copains. L’appareil photo était le cadeau de mes 28 ans. Ce GPS fut celui de mes 30 ans. Ils sont généreux ces loulous et savent comment me faire plaisir.

Avant je n’en avais pas, je vivais bien sans, mais il faut dire que depuis que je l’ai, il m’apporte beaucoup de confort.

 

Je l’utilise principalement pour 4 de ses fonctionnalités, j’en découvre au fur et à mesure. Le guidage GPS est très pratique, il suffit d’indiquer une adresse, le type de pratique cycliste

(VTT, Route, Gravel ou sortie vélo) et il se charge du reste. Les résultats et l’itinéraire sont plutôt satisfaisants. J’apprécie aussi la fonction compteur, il y a une liste de choix d’indicateurs à afficher.

Il permet aussi de mettre en place des alertes de calories dépensées ainsi que des rappels d’hydratation que j’ai tendance à oublier parfois. Dès qu’un trajet est calculé, il permet de prévisualiser les pentes à venir, leur dénivelé ainsi que leur longueur. Enfin, il y a la fonction qui permet de connecter Komoot au GPS ce qui fait que tous les itinéraires planifiés se déversent directement dans l’appareil.

C’est très pratique de travailler les trajets sur l’écran de l’ordinateur, ils se déversent automatiquement dans le GPS dès qu’il est connecté.

Voilà donc ce que je peux vous dire par rapport à cet équipement. C’est du confort et de la sécurité en plus. Mais rien d’obligatoire. La bonne vielle carte papier et une boussole ou bien un téléphone portable avec une application de navigation hors réseau feront aussi bien l’affaire. Vous pouvez découvrir mon article dédié aux solutions de navigation à vélo.

Une liseuse

Encore un cadeau, cette fois pour mes 31 ans.

Qui dit voyage à vélo, dit voyage à taille humaine et donc du temps disponible, il faut s’occuper. Quand je n’alimente pas mon blog ou que je ne travaille pas sur mes vidéos et photos, j’aime bien lire. Pour tout vous dire c’est grâce ou à cause de certaines lectures que l’idée de faire ce voyage m’est venue.

J’ai toujours pris un ou deux livres avec moi en fonction de la durée du voyage. Avec la liseuse, je peux avoir tous les livres du monde dans un objet qui fait 16x11cm.

 

Batterie externe – usb werk –

Panneau solaire

C’est bien beau d’avoir tout cet équipement, mais il faut bien le charger pour l’utiliser – autrement, c’est de l’encombrement et du poids supplémentaire pour rien. Le sujet de l’autonomie en énergie revient assez souvent au vu de la démultiplication des équipements électroniques dans nos sacoches.

Une Batterie Externe

La batterie externe (Power-Bank) est très importante et utile. Il faut opter pour une batterie d’une capacité minimum de 25 000 mAh. Rien que sur Amazon, il y a des centaines de modèles et les premiers prix fonctionnent très bien. Elle sera la source d’alimentation d’urgence pour le téléphone et le GPS. C’est une sécurité à avoir dès qu’on a pas d’accès à l’électricité sur 2 ou 3 jours.

USB Werk

La prise USB Werk se branche sur la dynamo moyeu, j’ai retenu cette solution pour charger le GPS et le téléphone. Comme ces deux appareils sont constamment allumés, je trouve que c’est intéressant de pourvoir les charger tout au long de la journée et préserver la batterie externe.

Voici comment fonctionne l’USB Werk, avec des explications très simplistes mais ça donne une idée.

L’électricité se caractérise par deux éléments :

  • La tension, c’est en quelque sorte la force du courant et se mesure par le voltage
  • L’intensité, c’est l’équivalent du débit et se mesure en ampère

La dynamo moyeux génère de l’électricité dès que la roue tourne. Plus la roue tourne vite, plus l’intensité et la tension sont élevés et inversement.

D’autre part, les batteries des téléphones ou des GPS ont besoin d’un couple intensité et tension déterminés pour se recharger dans de bonnes conditions. Il faut surtout que ce couple soit stable pour ne pas endommager les appareils.

C’est ici que l’USB Werk a tout son intérêt, il permet d’avoir 5V et 500mA ce qui convient parfaitement aux GPS et aux téléphones. Il intègre aussi une batterie tampon pour délivrer du courant avec des valeurs stables. Le petit défaut de cet équipement est qu’il ne commence à délivrer du courant que lorsqu’on dépasse les 13 km/h. J’ai fait le choix de l’avoir, principalement pour le téléphone et le GPS.

 

Panneau Solaire

Pour des raisons d’autonomie, j’ai choisi d’emporter en plus un panneau solaire. L’avantage de ce système est qu’il délivre du courant avec une bonne tension. Si toutes les conditions sont réunies, le courant délivré peut être comparable à une prise secteur. L’autre avantage est qu’il peut être utilisé tout au long de la journée, il faut juste l’accrocher sur l’une des sacoches arrières. Il peut aussi être utilisé à l’arrêt, pendant les pauses ou le matin, il faut juste du soleil.

Le seul bémol, c’est qu’il dépend de la luminosité. Il faut prendre en compte la météo, la saison et la destination.

 

Personnellement, j’ai opté pour le modèle Anker Power Port 21W qui a des performances satisfaisantes. Il n’est pas du tout encombrant (16×28 cm) pour 400g.

A mon sens, avec cette configuration, il n’est quasiment pas possible de tomber en rab d’électricité. Ainsi, l’appareil photo, les écouteurs, le GPS et tous mes équipements électriques seront alimentés tout au long du voyage.

Voilà tout pour ma configuration. Pour un voyage aussi long, je préfère être autonome en électricité, avoir de la sécurité avec le GPS et surtout me faire plaisir avec musique et lecture.

Nous y sommes il ne reste plus qu’un article pour cette série qui traite du sujet équipement. Le prochain traite les deux familles hygiène et santé.

Icone Hygiène et Santé _ locokaka.com

Hygiène - Santé

La Garde-Robe

La Garde-Robe

Ce troisième article est dédié à ma garde-robe voyage, comment est-ce que je m’habille et pourquoi ces choix. Cette famille d’équipement dépend principalement de la météo, et de la durée du voyage à moindre mesure.
Je vous présenter ici ma garde-robe pour le trajet Paris – Sidney. Je n’emporte pas tout ce textile pour mes sorties d’une semaine ou deux.

Hygiène et Santé

Hygiène et Santé

Dans ce dernier article de la série équipement, nous allons voir ce que je prends dans mes sacoches pour mon hygiène quotidienne de baroudeur ainsi que le compartiment médicament / santé au cas où. J’espère sincèrement ne pas avoir à l’utiliser et que vous non plus.

Outillages et Pièces

Outillages et Pièces

Je parle aujourd’hui des outillages et pièces de rechanges à mettre dans les sacoches. Pour un voyage au long court ou bien pour des petites sorties, il y a des indispensables. Je vais vous lister comme d’habitude ce que je prends avec moi et ce que je juge vraiment essentiel.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.